Achat déco : 5 questions que vous pouvez vous poser avant de faire les soldes

Pourquoi se poser des questions, me direz-vous ?

En période de soldes, c’est l’éclate, la folie, le laisser-aller : certains articles sont bradés à -50 % ou plus ! (ou plutôt … : moins ! Enfin, bref, vous m’avez comprise 🙂 ). Cela peut être très tentant…

L’ancienne moi se disait : « ce serait trop bête de passer à côté de cette lampe à 30 € ! Elle en valait 200€ au départ* ! Et puis si finalement elle ne me plait pas, ce n’est pas si grave , car elle ne m’aura pas couté grand-chose ».

*Hypothèse totalement fantasmée : je n’ai jamais fait de si bonnes affaires, ahah !

Et pourtant : en faisant la somme de tout ces petits riens que l’on achète, cela représente toute de même un précieux pécule, non ?

Depuis plusieurs mois maintenant, j’essaie de faire des achats plus réfléchis et ce, pour un tas de raisons : pécuniaires, écologiques, par manque de place à la maison ou par flemme de faire les poussières. J’éprouve également de la lassitude face à l’éternel renouvellement des tendances en déco (comme dans le domaine de la mode, en fin de compte).

C’est un peu une lutte interne, car j’aime la décoration et j’adore le changement à la maison au gré des saisons ; j’essaie donc de concilier mes envies de changements avec une consommation raisonnée.

J’ai trop souvent été déçue par des choses que j’ai achetées à la va vite, sans réfléchir et au contraire, je me suis aperçue que les choses que je voulais profondément acquérir (une chaise le Corbusier, une belle table de ferme etc…) …eh bien je ne les avais pas !

Je me suis éparpillée dans des babioles ou du linge de maison, j’ai gaspillé mon argent et même mon énergie. Je me prenais la tête pour décorer mon salon avec une multitude d’objets que j’avais : je n’étais jamais satisfaite du résultat. Je pensais toujours que mon salon était trop petit ou que la disposition des fenêtres et des portes le rendait difficile à aménager.

Finalement, j’ai pris le problème à bras le corps. Je n’allais pas changer de maison ou abattre des murs (nous sommes locataires), donc : j’ai fait du vide (dans les meubles, sur la table basse, sur les étagères etc…). Et là : révélation : ce n’était pas mon salon le problème, mais les objets que j’avais qui ne me plaisaient pas / plus.

J’ai donné, vendu, ou recyclé certaines choses et ai travaillé ma décoration en réfléchissant sincèrement à chaque objet que j’allais y placer.

Et voici le résultat :

Décoration d'un salon moderne, cosy, éclectique, chaleureux.

Notre salon moderne, cosy et éclectique. Crédit photo : Coming To Town (moi, quoi ;-))

  • Je ne veux plus acheter pour acheter (en déco, comme pour les vêtements et la nourriture).
  • Je ne veux plus tester les motifs ou les matières tendances qui ne me correspondent pas.
  • Je ne veux plus jouer un jeu avec ma déco (celle de la bohème décomplexée, de la chic parisienne ou de la cool minimaliste).

J’accepte mon style qui est plutôt sobre, éclectique et neutre. Je ne fais plus que des achats qui collent avec mon style, et tout comme Edith Piaf : je ne regrette rien.

Parce qu’un bon achat est un achat réfléchi, je vous livre mes 5 questions à vous poser avant de craquer pendant les soldes.

(Tiens d’ailleurs vous connaissez la différence entre un bon achat et un mauvais achat ? Ah ah !)

1 En ai-je besoin ?

Un besoin en matière de décoration peut sembler un peu futile pour certains (si vous êtes dans ce cas, que faites-vous sur ce blog ? Allez oust ! – Non, je plaisante, restez 😉 – ). Mais vous pourriez par exemple avoir besoin de nouveaux rideaux si votre bébé à filé vos voilages avec ses petits ongles saillants*.

* Mon chéri, Maman t’aime toujours, ne t’inquiète pas. 

Une question sous-jacente que je me pose avant d’acheter : en ai-je vraiment envie ? Je me demande parfois si j’aime vraiment ce que je m’apprête à acheter ; il s’agit principalement d’objets tendance. Si tout le monde l’a, dois-je l’avoir aussi ? Je me suis posé cette question avec :

  • une boule à facettes qui fait de jolis reflets dans la maison,
  • un grand tapis berbère,
  • des étagères string,
  • du papier peint fleuri.

Finalement, je n’ai rien acheté dans cette liste ; je n’aimais pas forcément la fameuse boule à facettes, mais je l’avais vue partout et j’ai presque fini par me convaincre qu’il m’en fallait une aussi…

2 Est-ce que cela va aller avec le style de déco que j’ai déjà ?

Bien évidemment, dans le cadre d’un relooking déco complet de votre maison ou de votre appartement, cette question ne se pose pas 🙂

Mais sinon, demandez-vous si en termes de couleurs, de matières ou de style votre choix est judicieux. Est-ce qu’un fauteuil rouge va bien se marier avec vos rideaux bleus et roses (si tant est que vous aimiez ces coloris 🙂 ) ou est-ce que cet achat va engendrer un changement de rideaux, de tapis, de coussins et donc, générer d’autres dépenses ? (A mon sens, au lieu d’acheter ce fauteuil, changez vos rideaux, hihi).

J’ai un style plutôt éclectique en matière de décoration ; j’aime mélanger les matières pour apporter plus de texture à mon intérieur et j’aime mélanger les styles de meubles. Pour autant, même en aimant le mariage de styles, je vous conseille de visualiser rapidement votre intérieur avant d’acheter un meuble ou de la décoration.

 

Décoration chambre parentale. Neutre. Sobre. Eclectique

Un dessus de lit violet au crochet dans notre chambre ? … Vraiment ? Crédit photo : Coming To Town.

3 En ai-je les moyens ?

Anticiper les dépenses et faire un budget nous a permis de mieux envisager les achats pour la maison. Finalement, depuis que nous faisons plus attention à la manière de dépenser notre argent, nous nous faisons plus plaisir. Acheter moins, mais acheter mieux 😉

4 Vais-je m’en lasser ?

J’aime acheter les bons basiques, ceux qui vont durer dans le temps et dont je ne vais pas me lasser : canapé à la couleur neutre, rideaux, plaids … etc. Pour de tels achats, je dis à Mesdames les soldes : « je suis heureuse de vous revoir, vous m’aviez manquées ».

Pour rompre avec le côté aseptisé d’un intérieur trop neutre, j’aime ajouter une touche un peu plus « funky », comme avec ce coussin kilim :

Coussin kilim Mae Woven. Coloris chauds pour rehausser une décoration sobre et neutre.

Coussin Mae Woven ; il n’est plus disponible sur le site mais vous pouvez en trouver un similaire dans leur collection kilim ici. Crédit photo : Coming To Town.

 

Or, on peut vite se lasser d’un motif, d’une couleur ou d’une matière. Réfléchissez bien à l’endroit où cet objet pourrait aller le jour où vous ne voudrez plus le voir dans votre salon (la chambre ou le bureau par exemple).

 

5 Puis-je trouver un article similaire hors soldes mais au même « prix final » ?

Je m’explique : nous sommes en janvier et je jette mon dévolu sur un dessus de lit en nid d’abeille très joli repéré sur un site de vente en ligne. La tentation est grande : il est à moins 60% et fait passer le prix à 40€ ! Génial !

Je continue mon tour d’horizon et m’aperçoit que je peux en trouver un au même prix final (soit 40€), en collection permanente, sur un autre site de vente en ligne. Et puis je réalise qu’en fait, je n’ai pas besoin d’un dessus de lit léger en hiver et que s’il me plait toujours au printemps, je le commanderai à ce moment-là !

→ J’ai économisé 40€ ! Enfin … plus ou moins ! (Mais c’est une façon de penser tout à fait valable, non ?)

 

Pour finir, je vous livre une dernière astuce :

J’ai pris l’habitude de me faire une shopping list à laquelle je me tiens, sans pour autant acheter touuuuuuut ce qu’il y a inscrit dessus.

Mais aussi, et comme vous le savez peut-être déjà si vous avez lu cet article, quand j’achète en ligne, je remplis des paniers virtuels que je ne valide pas tout de suite …. Parfois, il m’arrive de les oublier ; dans ce cas, c’est que je ne tenais pas plus que ça à acheter le contenu de ces paniers ! Donc, je vide le panier et passe à autre chose.

En revanche, si je suis toute excitée à l’idée d’avoir déniché la perle rare, pas de problème : elle était sur ma liste, je l’achète en ayant bonne conscience 😉

 

Parce que la période des soldes peut vite faire tourner la tête et vous mettre à sec, j’espère vous avoir aidé à rationaliser un peu vos futurs achats même si, parfois, ça a aussi du bon de se laisser un peu aller 😉

Je vous dis à très bientôt !

Aurélie.

2 réflexions sur “Achat déco : 5 questions que vous pouvez vous poser avant de faire les soldes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s